Recherche
Réseaux et sociétés savantes

Les enseignants-chercheurs dans les réseaux scientifiques internationaux

En matière de recherche, la stratégie à l’international passe principalement d’abord par celle des unités, et leur insertion dans les réseaux scientifiques internationaux de leur thématique.

Le taux de co-publications des enseignants-chercheurs avec des partenaires étrangers est de 31% (moyenne 2010-2014). Il témoigne de ces collaborations internationales, pour l’essentiel avec les pays du Nord. Les 5 premiers partenaires en matière de publication étaient sur cette période :

  1. Institut « Agriculture and Agri-food Canada »
  2. Wageningen University and Research Center
  3. University of British Columbia
  4. UCLA
  5. University College Cork Teagasc

Ces collaborations sont renforcées par des relations bilatérales à l'échelle des chercheurs ou des équipes et se construisent sur des mobilités longues ou courtes (200 en moyenne/an, pour une durée moyenne de 8 jours).

Cette internationalisation passe aussi par la reconnaissance de notre expertise :

  • dans les organisations internationales savantes, telle l'Association Internationale des Sciences Hydrologiques
  • par l’association d’enseignants-chercheurs à des universités partenaires (par exemple : université du Québec à Montréal, Université de Soochow en Chine, Université Estudual Paulista au Brésil).

Les thèses en cotutelle contribuent à renforcer ces collaborations internationales.

 

Chiffres clé

480 cadres scientifiques

13 unités de recherche dont 11 UMR

4 écoles doctorales

3 instituts Carnot

À la une