Formation
Licences professionnelles

Un diplôme pour faciliter l'insertion professionnelle

Mise en place en partenariat avec les entreprises et les branches professionnelles, la professionnelle a été conçue pour permettre l'insertion professionnelle des jeunes.

Elle répond aux engagements européens qui prévoient un cursus licence adapté aux exigences du marché du travail en Europe ainsi qu'à la demande de nouvelles qualifications, entre le niveau technicien supérieur et le niveau ingénieur-cadre supérieur.

Elle se prépare en un an (ou deux semestres) et comprend 12 à 16 semaines de stage en entreprise.
Elle permet donc aux étudiants qui le souhaitent d'acquérir rapidement une qualification professionnelle répondant à des besoins et à des métiers clairement identifiés.

2 parcours de licences professionnelles

AGROCAMPUS OUEST propose 2 parcours de licence professionnelle sous 2 mentions différentes :

  • agronomie,
  • productions végétales.

Attention : Les licences professionnelles sont co-habilitées avec l'université.
Les inscriptions se font à l'université exclusivement.

Licence professionnelle Pratiques agricoles, aménagement rural, techniques alternatives et gestion écologique des ressources (PARTAGER)

Cette licence fait l'objet d'une co-accréditation entre l'Université de Rennes 1 et AGROCAMPUS OUEST, en partenariat avec le Lycée Théodore Monod du Rheu.

Inscription

Pour en savoir plus sur la formation et pour s'inscrire : Université de Rennes 1

Contenu de la formation

Cette licence comprend :

  • la mise à niveau des fondamentaux communs en agroécologie,
  • l’acquisition de pratiques à la métrologie (sol, eau, biodiversité) et les analyses de données qui en découlent,
  • des connaissances juridiques sur les contraintes exercées par et sur le monde professionnel.

Des rencontres, séminaires et conférences permettent d’aborder les alternatives et innovations agricoles, les évaluations environnementales mono et multicritères et les grandes questions d’actualités économiques, écologiques et sociales liées à l’agriculture en zone tempérée.
Toutes ces connaissances sont complétées par l’acquisition de compétences en matière de démarche scientifique, de synthèse bibliographique et de capacité à présenter et discuter objectivement d’une problématique agroenvironnementale.

Insertion professionnelle

Cette licence est une formation professionnalisante d’assistants-ingénieurs ou de techniciens supérieurs confirmés, qui vise les métiers de la transition agro-écologique de l’agriculture et de la gestion des ressources naturelles.
Ces compétences visent un ensemble de débouchés existants ou émergeants :

  • conseiller animateur dans les domaines agricole et environnemental : gestion de l’eau, du sol et du patrimoine naturel,
  • technicien supérieur confirmé : chargé d’étude bassin versant, contrôleur environnement, conduite d’essais techniques,
  • assistant ingénieur en expérimentation et recherche-développement.

Ces métiers sont pratiqués en entreprises privées et chambres d’agriculture, au sein de bureaux d’études privés, d’associations de producteurs, de protection et gestion des habitats, mais aussi dans les services de l’État et des collectivités territoriales : régions, départements, pays, communautés d’agglomération, communautés de communes.

Licence professionnelle Gestion de la santé des plantes

Cette licence fait l'objet d'une co-accréditation entre l’université d’Angers et AGROCAMPUS OUEST.

Inscription

Pour en savoir plus et pour s'inscrire : Université d'Angers

Compétences spécifiques et insertion professionnelle

Cette licence a pour objectif de former des spécialistes de la protection des plantes et des méthodes de lutte alternatives à l’utilisation de pesticides pour les filières du végétal spécialisé (horticulture ornementale, maraîchage, arboriculture, zones non agricoles, vigne, plantes aromatiques et à parfum, semences).

À l'issue de la formation, les diplômés sont capables de  :

  • identifier, diagnostiquer et résoudre des problèmes phytosanitaires,
  • identifier et proposer des méthodes de protection des plantes,
  • proposer et mettre en œuvre des méthodes alternatives à la lutte chimique,
  • proposer et mettre en œuvre des méthodes de lutte contre les maladies et les ravageurs techniquement satisfaisantes, économiquement viables, respectueuses de l’environnement et de la santé publique,
  • veiller au respect des aspects réglementaires du secteur de la santé des plantes et des homologations des produits phytosanitaires.

Chiffres clés

2000 étudiants, dont 60% d'étudiantes

35% de boursiers

13000 alumni

450 diplômés par an

À la une