Témoignage
À la une

Juliette, à la découverte de l'Argentine

Un semestre d’études à l’étranger est l’une des meilleures expériences que l’on peut avoir dans une vie.

Juliette

Avant d’aller en Argentine, plusieurs personnes m’avaient prévenue qu’un semestre d’études à l’étranger est l’une des meilleures expériences que l’on peut avoir dans une vie, et après avoir testé, je peux maintenant dire que je suis complètement d’accord !

Grâce au programme Arfagri du ministère de l'Agriculture qui permet l'échange d’élèves-ingénieurs entre la France et l'Argentine, j’ai passé mon semestre à l’UNL (Universidad Nacional del Litoral), sur le campus FAVE (faculté des sciences agronomiques et vétérinaires) de la charmante ville d’Esperanza de la province de Santa Fe. Une ville tranquille mais très universitaire !

À peine arrivée, l’accueil a été très chaleureux, que ce soit par mes tuteurs, qui m'ont rapidement intégrée parmi leurs amis, ou par la responsable Arfagri et la directrice des cours qui m'ont tout de suite mise en confiance !  
Les cours se sont bien passés, avec des enseignants très ouverts et sensibles au problème de la langue et en adaptant si besoin les examens.

Logée dans la résidence des étudiants étrangers, j'y ai trouvé un ambiance géniale, dans un sympathique mixte de cultures (Mexique, Brésil, Colombie, Uruguay, Espagne, France), et même s’il n’y avait quasiment que des étudiants hispanophones, j'ai pu très bien m’intégrer.

La culture argentine est basée sur le partage, et ça se ressent énormément que ce soit pendant la journée ou pendant la soirée ! Les étudiants locaux n’hésitent pas à te proposer un maté même s’ils ne te connaissent pas encore !

Ce semestre m’a aussi donnée l’occasion de faire des voyages extraordinaires à travers une grande partie de l’Amérique du sud : entre les voyages avec les autres étudiants étrangers de la faculté (Cordoba et Misiones/Iguaçu), le voyage d’études dans le nord-ouest argentin ou encore les voyages entre amis et en famille (le sud, l’Uruguay, le Chili, le Pérou et la Bolivie), que de kilomètres parcourus !

Malgré une petite appréhension au départ pour cette aventure dans laquelle je me suis lancée sans connaître personne, malgré la barrière de la langue et de la culture, ce fut pour moi 6 mois de pur bonheur. Je suis rentrée des étoiles dans les yeux, des paysages extraordinaires plein la tête et des très belles amitiés plein le cœur. Et si cela en tente certain, ne serait-ce qu’un peu, lancez-vous, cela en vaut la peine !