Recherche
Faits marquants

Rosier : obtention d’un génome de très haute qualité, un outil précieux pour la création variétale

Domaine : Végétal, animal, systèmes

Génétique et génomique des ressources biologiques pour l'agriculture

Contact(s) : Fabrice Foucher
fabrice.foucher@inra.fr

Rosier

Le rosier est la plante d’ornement la plus importante au monde par sa valeur économique et culturelle. Afin de pouvoir mieux étudier les caractères importants et d’aider les professionnels à sélectionner plus efficacement les nouvelles variétés de rosier, il est indispensable d’avoir accès à un génome de haute qualité.

Un consortium international, coordonné par l’INRA Angers Nantes et regroupant 40 scientifiques en France (Inra, Agrocampus Ouest, Université d’Angers), Allemagne (Leibniz Universität Hannover), Pays-Bas (Wageningen University), Belgique (ILVO), Russie (Russian State Agrarian University) et Japon (Osaka Institute of Technology), a réussi à obtenir un tel génome en combinant les dernières technologies de séquençage de l’ADN à celles de la cartographie génétique classique.

Outil indispensable pour la communauté travaillant sur l’amélioration des rosiers, ce génome permet aujourd'hui d’avoir une nouvelle vision sur la composition et l’évolution génétique du rosier et ouvre de nouvelles perspectives pour la création de variétés, notamment avec l’identification de gènes responsables de la duplicature (nombre de pétales, différence entre fleurs simples et fleurs doubles), de la remontée de floraison et de la densité des épines.

L’obtention du génome ouvre de nouvelles perspectives pour les études en cours à Angers, dont celle visant à identifier quels gènes sont impliqués dans la résistance aux maladies pour, à terme, accélérer la création de variétés plus résistantes et réduire l’utilisation de pesticides.

Chiffres clés

480 cadres scientifiques

13 unités de recherche dont 11 UMR

4 écoles doctorales

3 instituts Carnot

À la une