Formation
Masters

Label Diplôme contrôlé par l'EtatMaster mention Biologie, agrosciences 

Parcours Amélioration, production, valorisation du végétal (APVV)

Domaine sciences, technologies et santé

Master co-accrédité AGROCAMPUS OUEST, Université de Rennes 1, Oniris

Logo AGROCAMPUS OUESTLogo Université de Rennes 1Logo Oniris

La mention Biologie, agrosciences

Cette mention de master permet de maîtriser les enjeux en matière de recherche, développement et innovation dans les domaines des sciences de l'animal et du végétal via 2 parcours de formation :

  1. Amélioration, production, valorisation du végétal (APVV)
  2. Sciences de l’animal pour l’élevage de demain (SAED)

AGROCAMPUS OUEST est impliqué dans les 2 parcours de la mention.

Le parcours Amélioration, production, valorisation du végétal (APVV)

Le secteur des productions végétales est en pleine mutation et doit relever des défis majeurs :

  • optimiser les capacités de production mondiale d’ici 2050,
  • mettre en œuvre des systèmes de production durables en développant des pratiques agroécologiques,
  • s’adapter aux effets du changement climatique,
  • stimuler la compétitivité des filières,
  • s’attacher à parfaire les propriétés qualitatives des produits pour des usages alimentaires et non alimentaires.

Dans ce contexte, le parcours APVV a pour objectif global de former des cadres, entrepreneurs et chercheurs spécialistes du végétal, concernés par ces enjeux et capables de traiter des problèmes complexes en matière de génétique, de phytochimie, d’agrophysiologie, d’agronomie et d’agroécologie.

Les enseignements ont lieu à l’université de Rennes 1 et sur le campus de Rennes d'AGROCAMPUS OUEST.

Inscriptions en M1

Les inscriptions en M1 se font à l'université de Rennes 1 : candidatures.univ-rennes1.fr

L'admission en Master 1 (M1) est subordonnée à l'examen du dossier (plus éventuellement un entretien) du candidat.

Pré-requis recommandés : Licence dans le domaine de la biologie et des sciences de la vie et de la terre; connaissances acquises dans les champs disciplinaires de la biochimie, de la biologie moléculaire et cellulaire végétales, de la génétique, de la physiologie et de la biologie de la nutrition, du développement et de la reproduction des plantes, de l’écologie végétale, de l’agronomie.

Inscriptions en M2

Les inscriptions en Master 2 (M2) au parcours Amélioration, production, valorisation du végétal (APVV) se font à AGROCAMPUS OUEST.

Avant de télécharger le dossier de candidature en master, lire attentivement les modalités d'admission.

Modalités d'admission

L'inscription en 2e année de master se fait à AGROCAMPUS OUEST.

Conditions d'admission

L'admission en master 2 (M2) se fait :

  • de plein droit pour les étudiants ayant validé le Master 1 (M1) Biologie, agrosciences - parcours APVV et motivés par la poursuite en M2,
  • sur dossier et entretien éventuel pour les étudiants français issus d’un autre master 1 (M1) que le master Biologie, agrosciences - parcours APVV,
  • sur dossier et entretien éventuel pour les étudiants français en formation continue pouvant justifier d’une expérience professionnelle.

Dossier de candidature

Ce dossier est à retourner par courrier à :
AGROCAMPUS OUEST
DFVE/Pôle recrutement Master
65, rue de Saint-Brieuc - CS 84215
35042 Rennes Cedex
France

Date limite de réception du dossier à AGROCAMPUS OUEST :

  • pour les étudiants en formation initiale : 31 mai 2019
  • pour les étudiants en formation continue : 19 avril 2019

L'inscription en 2e année de master se fait à AGROCAMPUS OUEST.

Conditions d'admission

L'admission pour une entrée directe en 2e année de Master (M2) est ouverte aux étudiants ayant validé un master 1 ou équivalent dans le domaine de la biologie et des sciences de la vie et de la terre. L’admission se fait sur dossier complété éventuellement d’un entretien.

Les pré-requis recommandés, validés par ce diplôme équivalent, relèvent plus particulièrement des connaissances acquises (formations théoriques, pratiques, stages) dans les champs disciplinaires de la biochimie, de la biologie moléculaire et cellulaire végétales, des biotechnologies, de la génétique, de la physiologie, de la biologie de la nutrition, du développement et de la reproduction des plantes, de l'agronomie et de l'écologie végétale.
Des compétences complémentaires en statistiques, recherche bibliographique et analyse documentaire ainsi que de bonnes capacités rédactionnelles et de restitution orale sont également recommandées.

La lettre de motivation et le CV à remettre dans le dossier doivent faire état de l'adaptation à suivre l'une des 4 options de ce parcours de master :

  1. Génétique, génomique et amélioration des plantes
  2. Physiologie moléculaire et adaptation aux stress
  3. Phytochimie, qualité et valeurs d'usages
  4. Fonctionnement et gestion des agrosystèmes

La langue principale d'enseignement est le français mais certains cours sont dispensés en anglais et/ou basés sur des documents en anglais.
La maîtrise de la langue française, niveau B2, est exigée. La maîtrise de la langue anglaise, niveau B1, est exigée.

Dossier de candidature

    Ce dossier est à retourner par courrier à :
    AGROCAMPUS OUEST
    Direction des Relations internationales
    Guichet Unique
    65, rue de Saint-Brieuc - CS 84215
    35042 Rennes Cedex
    France

    ou par mail à student.mobility@agrocampus-ouest.fr.

    Date limite de réception du dossier à AGROCAMPUS OUEST : 19 avril 2019

    Si vous disposez d'un Espace Campus France dans votre pays de résidence, vous devez impérativement vous y inscrire, choisir la formation que vous souhaitez suivre dans le catalogue des formations proposées par AGROCAMPUS OUEST et suivre l'intégralité de la procédure CEF.
    Consultez le site internet de l'espace Campus France près de chez vous
    Date limite d'inscription à Campus France : 20 mars 2019
    IMPORTANT : Si vous déposez un dossier de candidature AGROCAMPUS OUEST téléchargé sur notre site internet mais que vous ne déposez pas une demande sur le site de Campus France, votre candidature sera rejetée.

    Frais de scolarité 2018/2019

    Le montant des frais de scolarité est revu chaque année. Consulter régulièrement notre site internet.

    En savoir plus sur les droits d'inscription et les bourses

    Pour les étudiants inscrits en formation initiale en M1 et M2  : 243 euros

    Pour les stagiaires de la formation professionnelle inscrits à AGROCAMPUS OUEST en M2 : 4200 euros

    Organisation du cursus

    La durée de la formation est de 2 ans, soit 4 semestres.
    Chaque semestre correspond à l'acquisition de 30 crédits ECTS.

    La 1re année de master M1 est composée de 2 semestres S7 et S8.
    La 2e année de master M2 est composée des semestres S9 et S10.

    Objectifs pédagogiques

    Ce parcours a pour objectif d’intégrer les étudiants dans une solide démarche scientifique et technique en s’appuyant sur des connaissances et sur des outils d’analyse et de réflexion nécessaires à :

    • la préservation et la gestion des ressources génétiques, à la création de matériel végétal adapté aux enjeux de l’agriculture (et de l’agro-écologie), à l’optimisation des méthodologies de création variétale intégrant les outils de génomique et les biotechnologies (option Génétique, génomique et amélioration des plantes - GGAP)
    • la conception de pratiques et de systèmes agroécologiquement durables, innovants et adaptés au contexte socioéconomique des exploitations, des filières et des territoires, à l’évaluation de leurs conséquences sur la productivité et les impacts environnementaux (option Fonctionnement et gestion des agrosystèmes - FGA)
    • l’analyse des réponses et des adaptations de la plante et du peuplement végétal aux contraintes du milieu en mobilisant la physiologie moléculaire et la génomique fonctionnelle (option Physiologie moléculaire et adaptations aux stress - PMAS)
    • l’évaluation et la valorisation des potentialités biologiques des espèces végétales, de leurs produits et/ou de leurs co-produits, pour des usages alimentaires ou non alimentaires (option Phytochimie, qualité et valeur d'usage - PQVU).

    Équipe pédagogique

    L’équipe pédagogique comprend des enseignants-chercheurs d’AGROCAMPUS OUEST et de l’université de Rennes 1 ce qui permet de bénéficier de la complémentarité de leurs compétences, de leurs moyens et de leurs réseaux.
    La formation s’appuie aussi largement sur la contribution des chercheurs des structures de recherche associées et des intervenants d’organisations professionnelles et d’entreprises privées. La participation importante du monde de la recherche et des professionnels est facilitée par la concentration des structures dans l’environnement géographique proche de la formation. Elle permet des contacts fréquents entre futurs diplômés, encadrants de stages et recruteurs ainsi qu’un positionnement de la formation au cœur des enjeux et de l’innovation.

    Détail des enseignements en M1

    Le semestre 7 (525h), est construit autour :

    - d’un tronc commun avec le parcours Sciences de l’animal pour l’élevage de demain (SAED) constitué des unités d'enseignement (UE) suivantes :

    • UE Démarche scientifique et synthèse bibliographique - 3 ECTS
    • UE Statistique et informatique - 6 ECTS
      - Statistique générale
      - Initiation à la gestion de base de données
    • Environnement professionnel - 6ECTS
      - Gestion des entreprises
      - Acteurs et organisation des filières de productions animales
      - Préparation au stage et à l’insertion professionnelle

    - d’enseignements disciplinaires obligatoires :

    • Systèmes biologiques,
    • Physiologie végétale intégrative,
    • Biologie des bioagresseurs,
    • Évolution végétale,
    • Biotechnologies et Biologie moléculaire,
    • Structure et fonctionnement des génomes,
    • Sciences du sol,
    • Anglais

    Le semestre 8 est constitué d’unités de pré-spécialisation pour préparer le choix entre l’une ou l’autre des options proposées en M2 :

    • Agrochimie / Phytochimie,
    • Épidémiologie,
    • Bilans hydriques,
    • Génétique,
    • Restauration,
    • Évaluation des milieux

    La conduite d’un projet tutoré et un stage de 8 semaines complètent la formation de M1.

    Le stage est réalisé en structure de recherche ou en entreprise (mai-juin). Il est évalué par un rapport et une soutenance orale.

    Détail des enseignements en M2

    Le semestre 9 est un semestre de spécialisation impliquant le choix d’une option parmi les 4 suivantes :

    • Génétique, génomique et amélioration des plantes (GGAP)
    • Fonctionnement et gestion des agrosystèmes (FGA)
    • Physiologie moléculaire et adaptations aux stress (PMAS)
    • Phytochimie, qualité et valeur d'usage (PQVU)

    Les objectifs du semestre 9 sont l’approfondissement des connaissances scientifiques, techniques et méthodologiques liées aux champs thématique et disciplinaire de l’option considérée, l’intégration et l’application de ces connaissances pour traiter des problématiques complexes, le développement du projet et du réseau professionnel de l’étudiant.

    Unités d’enseignement (UE) communes aux 4 options :

    • Tronc commun méthodologique (3 ECTS)
      - Statistiques approfondies
      - Méta-analyse et initiation à la modélisation
      - Outils pour l'intégration professionnelle
    • Projet Professionnalisant (3 ECTS)
    • Anglais (3 ECTS)

    UE de l’option Génétique, génomique et amélioration des plantes (GGAP)

    • Outils et méthodes (3 ECTS) :
      - New Breeding Techniques
      - Écophysiologie
      - Bioinformatique pour l’analyse de données génomiques et postgénomiques.
    • Diversité génétique (6 ECTS)
      - Génétique des populations
      - Diversité et ressources génétiques
    • Génétique quantitative (6 ECTS)
    • Stratégies de sélection, sélection assistée par marqueurs et sélection génomique (6 ECTS)

    UE de l’option Fonctionnement et gestion des agrosystèmes (FGA)

    • Gestion des agrosystèmes (3 ECTS)
      - Diversité des modes de production
      - Conception de systèmes
    • Fonctionnement des agrosystèmes (9 ECTS)
      - Écophysiologie
      - Fertilité des sols
      - Dynamique des populations, épidémiologie végétale
      - Organisation paysagère et flux biophysiques
    • Outils et méthodes pour… (9 ECTS)
      - Caractériser un territoire, des exploitations, des systèmes de culture
      - Évaluer des systèmes complexes
      - Diagnostiquer les systèmes

    UE de l’option Physiologie moléculaire et adaptations aux stress (PMAS)

    • Outils et méthodes (3 ECTS)
      - New Breeding Techniques
      - Écophysiologie
      - Bioinformatique pour l’analyse de données génomiques et postgénomiques
    • Réponses physiologiques aux contraintes (6 ECTS)
      - Réponses moléculaires aux contraintes abiotiques
      - Réponses cellulaires, fluxomique et biologie des systèmes
      - Biochimie des réponses de stress / métabolisme spécialisé
    • Signalisation et régulations transcriptionnelles (6 ECTS)
      - Signalisation
      - Régulations transcriptionnelles
    • Physiologie moléculaire des interactions biotiques (6 ECTS)
      - Résistances
      - Insectes / microbiome / symbioses

    UE de l’option Phytochimie, qualité et valeur d'usage (PQVU)

    • Outils et méthodes (3 ECTS)
      - New Breeding Techniques
      - Écophysiologie
      - Bioinformatique pour l’analyse de données génomiques et postgénomiques
    • Phytochimie, chimie des substances naturelles (6 ECTS)
      - Métabolisme végétal
      - Ingénierie métabolique, hémisynthèses, chimie des contaminants
    • Qualité, Valorisation des produits du végétal (6 ECTS)
      - Qualité, réglementation, sécurité alimentaire
      - Valorisation alimentaire et non alimentaire des produits du végétal
    • Outils et méthodes extractives et analytiques (3 ECTS)
      - Méthodes extractives et analytiques
      - Biochimie (enzymologie et méthodes immunologiques)
    • Projet analytique (3 ECTS)

    Le semestre 10 correspond à un stage à plein temps réalisé de janvier à juin (30 ECTS).

    Le stage participe pleinement à la formation de l’étudiant, via la mise en situation professionnelle, la réalisation d’une mission propre et leur intégration au sein de la structure d’accueil. Celles‐ci sont très variées et correspondent globalement aux structures d’emploi des jeunes diplômés citées précédemment.

    Exemples de sujets de stages réalisés sur les 4 dernières années

    Option Génétique, génomique et amélioration des plantes (GGAP)

    • Contribution à l'étude des bases génétiques de la résistance à Ralstonia solanacearum chez l'aubergine : recherche de QTL de résistance dans une population d'haploïdes doublés ;
    • Génétique d'association pour l'identification de loci impliqués dans la résistance au sclérotinia et au phomopsis du tournesol ;
    • Étude des bases génétiques du rendement chez le tournesol par GWAS : Evaluation de modèles de génétique d'association ;
    • Vérification de la précision des prédictions génomiques et optimisation des programmes de sélection chez le blé tendre ;
    • Identification du déterminisme génétique de l’écart à la relation rendement-teneur en protéines chez le blé tendre ;
    • Identification et cartographie de QTLs d’intérêt agronomique chez le haricot d'industrie ;

    Option Fonctionnement et gestion des agrosystèmes (FGA)

    • Caractérisation des environnements pédoclimatiques et optimisation des réseaux d'essais européens en céréales à paille ;
    • Impacts de couverts permanents de légumineuses sur les composantes de rendement et sur la nutrition azotée d’une culture de blé d’hiver ;
    • L’agroforesterie en Lorraine : de la connaissance des systèmes agroforestiers à l’évaluation de l’acceptabilité des systèmes intraparcellaires et l’identification des leviers pour développer cette nouvelle pratique ;
    • Évaluation multicritères de systèmes de culture en verger de pommiers dans le cadre du Réseau national Expe Ecophyto Pomme ;
    • Développement d'une méthodologie pour l'établissement d'un bilan concernant les gaz à effet de serre d'un agro-système à base de palmiers à huile ;
    • Conception d’itinéraires techniques à faible impact environnemental pour le développement des cultures annuelles en Guyane ;
    • Évaluation de la durabilité des pratiques d'entretien de la fertilité phosphorique des sols de polycultures en agriculture biologique.

    Option Physiologie moléculaire et adaptations aux stress (PMAS)

    • Étude des cibles d’un facteur de transcription impliqué dans la régulation d’une réponse de résistance à la hernie des crucifères chez Arabidopsis thaliana ;
    • Mécanismes moléculaires à l’origine de la diversification des profils de métabolites spécialisés au cours des processus d’allopolyploïdisation chez les Brassica ;
    • Caractérisation fonctionnelle d’interférences signalétiques provoquées par des doses sub-létales d’herbicides chez les végétaux ;
    • Réponses métaboliques et physiologiques du colza à différents niveaux de diversité des communautés bactériennes de la rhizosphère.

    Option Phytochimie, qualité et valeur d'usage (PQVU)

    • Optimisation de la maturation et établissement des profils biochimiques des embryons somatiques de Theobroma cacao L. ;
    • Hémisynthèse de proanthocyanidines et application à diverses sources de polyphénols ;
    • Valorisation de la lignocellulose de maïs pour la production de bioéthanol : évaluer l'impact de pré-traitements sur la saccharification ;
    • Amélioration de la compétitivité de la mélisse officinale pour la production d'acide rosmarinique ;
    • Mise au point d’un procédé d’extraction de métabolites secondaires d’algues brunes associant des liquides ioniques ou des naturals deep eutectics solvants et l’irradiation micro-onde.

    Débouchés professionnels

    De nombreuses structures peuvent accueillir les diplômés de ce parcours :

    • organismes professionnels et instituts techniques (Arvalis-Institut du végétal, FNAMS, GEVES, ITAB, Terres Inovia, ...),
    • organisations professionnelles agricoles (chambres d’agriculture, coopératives, groupements d’agriculteurs : CIVAM, RAD, ...),
    • organismes interprofessionnels (FranceAgriMer, Terres Univia, ...),
    • sociétés privées (création variétale, producteurs de semences, industrie de l’agrofourniture, agroalimentaire, producteurs d’actifs végétaux, ...),
    • organismes de certification et de contrôle,
    • organismes de recherche publique et de développement (CIRAD, CNRS, INRA, IRD, universités, ...).
    • organismes de formation et d’enseignement supérieur

    Le taux d’insertion professionnelle 6 mois après l’obtention du diplôme est voisin de 100% sur les 4 dernières années. Parmi les jeunes diplômés, environ 1/3 poursuit sa formation par la réalisation d’une thèse de doctorat, visant des métiers à haute responsabilité, des postes de chercheurs (privé ou public) ou d’enseignant‐chercheur, en France ou à l’international.

    Chiffres clés

    2000 étudiants, dont 60% d'étudiantes

    35% de boursiers

    13000 alumni

    450 diplômés par an

    À la une