Agenda
À la une

Soutenance de thèse de Morgane Ourry

Agrocampus Ouest, campus de Rennes, amphi Matagrin

Contribution à l'analyse des interactions tripartites entre Brassica napus, Delia radicumet leur microbiote

Thèse dirigée par Christophe Mougel (UMR IGEPP)

Résumé

Les  microorganismes  exercent  une  forte influence surles  interactions  plante-insecte.Nous avons  étudié  l’interaction  entre  le  colza  (Brassica napus),  la  mouche  du  chou  (Delia  radicum)  et les communautés microbiennes qui leur sont associées.La diversité microbienne du sol a été manipulée par dilution jusqu’à extinction pour évaluer son effet sur la chimie de la plante et les traits d’histoire de vie de l’insecte.  La différencede  diversité  a  influencé  le taux d’émergence et l’oviposition de la mouche, mais pasla chimie de la plante. A l’inverse,la phytophagiepar D.  radicuma drastiquement  modifié  la  chimie des  racines  et  les  communautés  microbiennes  des racines et de la rhizosphère. Nous avons proposé le scénario  selon  lequel  les  plantessoumises  à  des attaques de phytophagesproduiraient des composes défensifs    mais    recruteraient    aussi    avec    des composés chimiques attractifs, des microorganismesdu solqui permettraient à la plante de maintenir ses défenses.Les   communautés bactériennes   des mouches adultes,   sans leur symbiote   facultatif Wolbachia,  ont  été  étudiées  à  l’aide  d’un antibiotique. Nous avons montré que la tétracycline diminuait   la   diversité   bactérienne   des   mouches sans  les  rendre  stériles,  modifiait  la  composition des   communautés,   et   que   les   effets   étaient durables sur plusieurs générations.Enfin, l’étude de la  transmission  des  bactéries  chez D.  radicuma montré  deux  espèces  partagées  entre  les  femelles et  les  oeufs,  et  deux  autres  entre  les  larves  et  les racines  et  le  sol.Cette  étudemontre qu’avoir  une meilleure  compréhension  des  interactions  plantes-insectes     et de     la     grande     influence     des microorganismes surleur  propre  hôte  ou  d'autres organismes  en  interaction  est  une  étape  cruciale qui pourrait promouvoir les applications microbiennes dans  un  contexte  delutte  biologique contre les insectes.

Mots clés:colza, mouche du chou, communautés microbiennes, métabolites, tetracycline, transmissions verticale et horizontale

 

Title:Contribution to the analysis of tripartite interactions between Brassica napus, Delia radicumand their microbiota

Keywords: oilseed rape, cabbage root fly, microbial communities, metabolites, tetracycline, vertical and horizontal transmission

Abstract: Microorganisms  have  a  strong  influence on  plant-insect  interactions.  We  have  studied  the interaction  between  oilseed  rape  (Brassica  napus), the   cabbage   root   fly   (Delia   radicum)   and   their associated   microbial   communities.   Soil   microbial diversity   was   manipulated   with   the   dilution   to extinction  approach to  assess  its  effect  onplant chemistry   and insectlife   history   traits.   Diversity variation   influenced   the   fly   emergence   rate   and oviposition,   but   not   plant   chemistry.   Conversely, herbivory   by D.   radicumstrongly   modified   root chemistry  and  both  root  and  rhizosphere  microbial communities.  We proposeda  scenario that  in  the presence    of herbivory,plants would produce defensive compoundsbutalsowouldrecruit,with attractive chemical compounds,soil microorganisms that    may maintain plantdefenses.Bacterial communities  of  adult  flies,  free  of their facultative symbiont Wolbachia,were    studied    using    an antibiotic.  We  showed  that  tetracycline  decreased fly  bacterial  diversity,  without  making  them  sterile,modified  community  composition,  and  that  effects lasted  over  several  generations.  Lastly,  studying bacterial  transmission  in D.  radicumshowed  two species shared between females and eggs, and two others    between    larvae    and    both    roots    and rhizosphere. This study showed that having a better understanding  of  plant-insect  interactions  and  how strongly  microorganisms  can  influence  their  own host or other interacting organisms is a crucial step thatcould   promote   microbial   applications   ina context ofinsect biological control.