Agenda
À la une

Soutenance de thèse de Julia Jouan

Agrocampus Ouest, campus de Rennes, bâtiment 25, salle 1

Valorisation économique et environnementale des complémentarités culture-élevage à travers la production locale de légumineuses : approche par modélisation de l’Ouest de la France

Thèse dirigée par Aude Ridier (UMR Smart-Lereco)

Résumé

Cette thèse de doctorat porte sur les complémentarités culture-élevage permises par les légumineuses, dans la région de l'Ouest de la France. Une évaluation économique et environnementale de ces complémentarités est réalisée depuis l'échelle de l'exploitation agricole jusqu'à celle de la région.

Le principal apport de cette thèse est l'élaboration d'un modèle bioéconomique SYNERGY qui modélise les échanges locaux de cultures (dont les légumineuses) et d'effluents entre des exploitations de grandes cultures et des exploitations d'élevage. Ce modèle prend en compte l'effet précédent des légumineuses et comprend des rations alternatives avec ces cultures riches en protéines. Les principaux résultats de simulation montrent que les aides couplées aux légumineuses accroissent leur production mais n'engendrent pas une meilleure valorisation des complémentarités techniques. Un moyen d'accroître l'utilisation de légumineuses en alimentation animale est de labelliser les produits animaux sans OGM.

Cependant, les échanges locaux simulés restant faibles, les légumineuses sont en grande partie importées de l'extérieur de la région. Ainsi, les résultats économiques et environnementaux ne sont pas améliorés à l'échelle régionale et l'autonomie en protéines diminue.
Enfin, à l'échelle des filières, nous montrons que les échanges de légumineuses engendrent des coûts de transaction élevés, peu réduits par les contrats existants. Le développement de marchés valorisant les ressources locales pourrait encourager la culture de légumineuses.

Mots clés : légumineuses, complémentarités techniques, production jointe, modèle bioéconomique, programmation mathématique, sans-OGM

Abstract

This Ph.D. thesis studies crop-livestock complementarities enabled by legumes in the region of western France. Economic and environmental assessment of these complementarities is performed from the farm scale to the regional scale.

The main contribution of this research is the development of the bio-economic model SYNERGY, which represents local exchanges of crops (including legumes) and manure between crop-oriented farms and livestock-oriented farms. This model represents the pre-crop effect of legumes and includes alternative rations with these high-protein crops. The main simulation results show that coupled subsidies to legumes increase their production but do not lead to better valuation of technical complementarities. One way to increase the use of legumes in animal feed is to label GMO-free animal products. However, since the simulated local exchanges of legumes remain low, these crops are largely imported from outside the region. Thus, the economic and environmental results do not improve at the regional scale, and protein self-sufficiency decreases.

Finally, at the scale of the agro-food chain, exchanges of legumes lead to high transaction costs, which current contracts reduce only slightly. Developing markets that value local resources could foster legume production.

Keywords:  legumes, technical complementarities, joint production, bio-economic model,mathematical programming