Agenda
À la une

Soutenance de thèse de Gningnini-Alain Koné

AGROCAMPUS OUEST, campus de Rennes, amphi Moule

Effet de l'incorporation de tourteaux de graines d'hévéa (Hevea brasiliensis) ou de tourteaux d'anacarde (Anacardium occidentale) sur les performances de pintades (Numida meleagris) en Côte d'Ivoire

Thèse dirigée par Maryline Kouba (UMR Pegase)

Résumé

L’élevage de pintades est un moyen important dans la lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des ménages ruraux africains. Sa production augmente dans les pays en développement où la demande en viande (source de protéines animales) est en augmentation. La cherté et l’indisponibilité des matières premières importées, telles que le maïs et le soja, constituent des facteurs limitants pour le développement cet élevage. Il est donc nécessaire d’étudier d’autres ressources locales non-conventionnelles pour la production de pintades. L’objectif de ce travail était : 1) de poser un diagnostic de l’élevage pour faire un panorama des conditions d'élevage de la pintade ; 2) d’évaluer l’Effet de l'incorporation de tourteaux de graines d'hévéa (Hevea brasiliensis) ou de tourteaux d'anacarde (Anacardium occidentale) dans le régime de la pintade (Numida meleagris) locale ou sélectionnée élevée en Côte d'Ivoire, sur ses performances et les qualités nutritionnelle et sensorielle de sa viande. Le travail a consisté d’abord à la réalisation d’une enquête auprès des éleveurs de pintade dans 96 villages et districts de 15 régions choisis au hasard parmi les 31 régions ivoiriennes. Ensuite, une étude de l'effet de l'incorporation des tourteaux de graines d'hévéa ou de noix de cajou déclassées en remplacement partiel du soja, sur les performances de deux souches des pintade (pintade locale et pintade Galor sélectionnée) a été réalisée. La mortalité, la croissance, les triglycérides et le cholesterol sériques et la qualité des carcasses ont été étudiés. En fin, une analyse sensorielle sur la viande de ces pintades a été mené. La thèse a permis d'établir un diagnostic de l'élevage de pintades en Côte d'Ivoire. La production de pintades est pratiquée par toutes les couches sociales, sans distinction de sexe, de religion, de niveau d'instruction ou de groupe ethnique. Il s'agit essentiellement d'une source de revenus, mais le contexte socio-économique et culturel influence considérablement l'approche de la production de pintades. Malheureusement, telle que pratiquée actuellement, l’élevage de la pintade se caractérise par une faible productivité. Plusieurs facteurs sont à l’origine de la productivité observée dans les élevages de pintades, dont les principaux sont l’alimentation déséquilibrée des pintades, la forte mortalité des pintadeaux et l’absence de géniteurs à caractères améliorés. Les tourteaux de noix de cajou (TA) et les tourteaux de graines d’hévéa (TH) ont été testés dans l’alimentation des pintades, comme sources de protéines. L'utilisation de TH dans l'alimentation des pintades en croissance-finition n'a pas eu d'effet négatif sur les performances de croissance et le rendement en carcasse alors que l’utilisation de TA a conduit à des performances inférieures en comparaison au régime témoin avec soja. L'utilisation de TH a entraîné une forte diminution du gras abdominal en comparaison à un régime témoin et une faible teneur en triglycérides et en cholestérol sanguins. De plus, la richesse du tourteau de graines d'hévéa en acides gras polyinsaturés n-3 a été montrée, et l'inclusion de TH alimentaire a permis d'enrichir la viande de pintade en acides gras polyinsaturés n-3, améliorant ainsi considérablement sa valeur nutritionnelle. L'analyse sensorielle a montré une préférence pour la pintade nourrie avec l’aliment contenant le tourteau d'hévéa. Il n'y a pas eu de préférence pour une souche particulière de pintades (pintade locale ou pintade Galor). Le tourteau d'hévéa peut être utilisé dans le régime alimentaire de la pintade sans effet néfaste sur les performances, avec une diminution de la graisse abdominale, des triglycérides et du cholestérol plasmatiques, et une viande saine enrichie en oméga-3 et préférée par le consommateur Ivoirien. En conclusion, le tourteau de graines d'hévéa est un bon substitut partiel au soja dans l'alimentation de la pintade locale ou d'importation, en Côte d'Ivoire.

Mots clés : Pintade, Hevea brasiliensis, Anacardium occidentale, alimentation, acides gras oméga-3, Côte d’Ivoire, qualités nutritionnelle et sensorielle de la viande de pintade.

Abstract
Guinea fowl farming is an important means of fighting poverty and improving the living conditions of rural African households. Its production is increasing in developing countries where the demand for meat (a source of animal protein) is increasing. The high cost and unavailability of imported ingredients, such as maize and soya, are limiting factors for the development of this livestock sector. It is therefore necessary to study other non-conventional local resources for guinea fowl production. The objective of this work was: 1) to make a diagnosis of the breeding to make an overview of the conditions under which the guinea fowl are raised; 2) to evaluate the Effect of the incorporation of rubber seed meal (Hevea brasiliensis) or cashew nut meal (Anacardium occidentale) into the diet of local or selected guinea fowl (Numida meleagris) raised in Côte d'Ivoire, on its performance and the nutritional and sensory qualities of its meat. The work began with a survey of guinea fowl breeders in 96 villages and districts in 15 regions randomly selected from among the 31 Ivorian regions. Then, a study was carried out on the effect of the incorporation of downgraded rubber seed and cashew nut meal as a partial replacement for soya on the performance of guinea fowl of two strains (local guinea fowl and selected Galor guinea fowl). Serum mortality, growth, triglycerides and cholesterol and carcass quality were studied. Finally, a sensory analysis on the meat of these guinea fowls was carried out. The thesis made it possible to establish a diagnosis of guinea fowl farming in Côte d'Ivoire. Guinea fowl production is practiced by all social classes, without distinction of gender, religion, education or ethnic group. It is essentially a source of income, but the socio-economic and cultural context considerably influences the approach to guinea fowl production. Unfortunately, as currently practiced, guinea fowl farming is characterized by low productivity. Several factors are at the root of the productivity observed in guinea fowl farms, the main ones being the unbalanced diet of guinea fowl, high mortality of guinea fowl and the absence of broodstock with improved traits. Cashew nut cakes (TA) and rubber seed cakes (TH) have been tested in guinea fowl feed as protein sources. The use of TH in the feeding of guinea fowl in growth and finishing did not have a negative effect on growth performance and carcass yield, while the use of TA led to lower performance compared to the control diet with soybean. The use of TH resulted in a significant decrease in abdominal fat compared to a control diet and a low level of triglycerides and blood cholesterol. In addition, we have shown the richness of rubber seed meal in n-3 polyunsaturated fatty acids and the inclusion of dietary TH has made it possible to enrich guinea fowl meat with n-3 polyunsaturated fatty acids, thus considerably improving its nutritional value. Sensory analysis showed a preference for guinea fowl fed with the food containing rubber cake. There was no preference for a particular strain of guinea fowl (local or Galor guinea fowl). Hevea meal can be used in the guinea fowl's diet without adverse effect on performance, with a decrease in abdominal fat, triglycerides and plasma cholesterol, and healthy meat enriched with omega-3 and preferred by the Ivorian consumer. In conclusion, rubber seed meal is a good partial substitute for soybean in the diet of local or imported guinea fowl in Côte d'Ivoire.
Keywords: Guinea fowl, Hevea brasiliensis, Anacardium occidentale, diet, omega-3 fatty acids