Actualité
À la une

#France2030

Nos étudiants ont présenté leur vision de l'agriculture à l'Elysée

Nos étudiants en compagnie d'Emmanuel  Macron

Une vision de l'agriculture de la décennie 2030 dévoilée à l'Elysée

Le 4 octobre dernier, nos étudiants ont été consultés par le Ministère de l'Agriculture sur les grands défis auxquels la France devra faire face dans la décennie 2030 notamment dans les secteurs agricole et agroalimentaire.

Accompagnés par Anne-Lucie Wack, directrice générale de l'Institut Agro, Elie Piou, Paul Renier et Manon Perrignon, étudiants en dernière année année du cursus d'ingénieur en agroalimentaire se sont fait les porte-paroles de ces échanges lors du dévoilement par Emmanuel Macron, du plan d'investissement France 2030, le 11 octobre à l'Elysée.

Retour sur leur intervention !

Nos étudiants à l'Elysée en compagnie de la directrice générale de l'Institut Agro
Elie Piou, Paul Renier, Anne-Lucie Wack, directrice générale de l'Institut Agro et Manon Perrignon 

 

Pour nos étudiants, l’agriculture peut être moteur de solution face au changement climatique.

Soutenir l'agriculture pour renforcer son attractivité

Pour autant, les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire sont des secteurs manquants d’attractivité. Seulement 1% des agriculteurs ont moins de 25 ans et 55% ont plus de 50 ans. L’innovation sera essentielle pour moderniser les exploitations agricoles et encourager les reprises. L’Etat doit être présent pour soutenir les installations de jeunes agriculteurs, qui prennent des risques avec des projets économiques novateurs.

Devenir une agriculture modèle

Avec de nouvelles techniques qui renforcent le lien entre le producteur et le consommateur

L’agriculture française doit continuer à évoluer d’ici 2030 pour être un modèle aux niveaux européen et mondial. Il est essentiel d’avoir cette ouverture d’esprit permettant de choisir de nouvelles techniques, l’agriculture raisonnée en est une, l’agroécologie en est une autre. De nombreux débats dans nos écoles ont porté sur la place de l’innovation et de ces nouvelles techniques : elles sont essentielles pour faire face aux défis à venir, mais nous croyons aussi qu’elles doivent renforcer le lien à la terre, le lien entre le producteur et le consommateur.

Avec une diminution de l'empreinte carbone

L’agriculture française est aussi une solution pour multiplier les puits de carbone. Il faut favoriser les replantations d’arbres et les
pratiques de captation du carbone, par l’agriculture de conservation des sols, par la pratique des intercultures. 

Avec une alimentation de qualité

Notre alimentation est réputée à travers le monde, elle est déjà un modèle pour beaucoup. Mais nous pouvons également réduire les émissions à la base, en
consommant local, de saison, et en réduisant au maximum la consommation de produits venant du bout du monde. Il faut pour cela réinvestir dans la production
locale, mais aussi dans une alimentation de meilleure qualité.

Revenir à la base de l'éducation pour former des jeunes conscients des enjeux environnementaux

Enfin pour nous, étudiants, le meilleur moyen d’accompagner la transition environnementale de notre agriculture et de notre alimentation, est de revenir à la base de l’éducation, en formant des collégiens, des lycéens et des étudiants conscients des enjeux environnementaux. 

Publié le : 13/10/2021