background

Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage

Faits marquants

Dans une dynamique formation-recherche-innovation, les enseignants-chercheurs mènent ainsi, au sein d’unités labellisées mixtes à 80%, des recherches académiques et finalisées dans les 5 grands domaines à fort potentiel applicatif que l’établissement s’engage à développer :
• Végétal, animal, systèmes
• Enjeux environnementaux - ressources, territoires et ville
• Halieutique, mer et littoral
• Alimentation
• Paysages

Loin de prendre en compte l’ensemble des activités et productions des unités de recherche d’AGROCAMPUS OUEST, les faits marquants illustrent l’activité 2016 des cadres scientifiques de l’établissement qui partagent leur temps entre recherche et formation.

Paysages

Dynamique des paysages

Approche géographique du paysage de deux affluents de la Loire (l'Aubance et le Couasnon)

Les rivières sont l’objet d’enjeux multiples qui gravitent autour de plusieurs thématiques : la qualité et la quantité d’eau, la production d’énergie, les continuités écologiques et la biodiversité, les activités récréatives, le cadre de vie… Ces enjeux ont évolué au fil des siècles et années, engendrant des modes de gestion et d’aménagements différents voire contradictoires qui questionnent les politiques publiques.
Les hydrosystèmes secondaires restent peu étudiés quand bien même ils se positionnent comme « paysages ordinaires » couvrant de vastes espaces.
Le projet de recherche a pour objectif de caractériser les interactions entre les facteurs naturels et anthropiques intervenants dans la dynamique de deux bassins versants, l’Aubance et le Couasnon, en contexte ligérien. Les analyses portent sur la dynamique des cours d’eau (notamment la morphologie) ainsi que sur les paysages à l’échelle de l’hydrosystème. Pour cela, les approches mobilisées sont autant qualitatives que quantitatives, l’enjeu étant de comprendre les trajectoires des bassins versants en les reliant aux différents facteurs préalablement identifiés (d’origine naturelle, économique, sociale). Les méthodes mobilisées sont diverses : travail d’archive, étude cartographique, analyse spatiale, enquêtes auprès des acteurs et riverains, relevés de terrain…
Une approche comparative est privilégiée pour conduire cette étude, en prenant le cas de deux bassins versants qui diffèrent de par leurs caractéristiques géomorphologiques ainsi que les usages qu’ils génèrent. Le projet a pour ambition d’aboutir à une analyse géohistorique des trajectoires des deux bassins versants (depuis la seconde moitié du XXe siècle) qui servirait à alimenter une démarche prospective conduite avec les acteurs. Le but est de renforcer la connaissance des dynamiques des hydrosystèmes secondaires (et leurs liens avec les modes de gestion) et contribuer à la planification de la gestion de ces territoires.

Contact : Nathalie Carcaud, nathalie.carcaud@agrocampus-ouest.fr

Projets de paysage

Paysages et territoires arctiques Inuit (Nunavik) menacés et convoités : co-production de connaissances avec l'Occident pour agir ensemble

L’enjeu majeur de ces recherches, mené au sein de l’UMR ESO, consiste en l’identification de pratiques et de représentations paysagères et environnementales autochtones - les Inuits du Nunavik, sur un territoire historiquement répulsif pour l’Occident - le Grand Nord. Il est aujourd’hui au cœur des préoccupations climatiques internationales et des richesses que le réchauffement fait apparaitre et rend accessibles. A cela s’ajoute la mondialisation qui tend à homogénéiser les manières de se saisir de ces territoires à la fois
menacés et convoités. De nouvelles territorialités apparaissent : urbanisation, parcs nationaux, exploitation des ressources naturelles, mais aussi le développement de serres.
Fabienne Joliet de l’UMR ESO participe depuis plusieurs années à deux programmes de recherche financés par l’Institut polaire français Paul-Émile Victor et le Labex Dispositif de recherche interdisciplinaire sur les interactions hommes-milieux (DRIIHM). Ces deux projets de recherche combinés en 2016 ont permis de co-produire des connaissances sur ces paysages et milieux arctiques en recomposition dans le but d’associer les savoirs-faire des autochtones et des Occidentaux par :
• le développement de démarches participatives dans le recueil des représentations et l’expérience de terrains avec les Inuits (concours photographiques, entretiens, terrains) ;
• la restitution des données auprès des communautés inuit et des instances Parcs Nunavik, Institut Culturel Inuit Avataq (création de multimédias), du Festival international de géographie ;
• l’établissement de réseaux de recherches pluridisciplinaires France-Canada : publications et colloques internationaux (Arctic Net, ICASS).
L’année 2016 a marqué l’aboutissement des recherches entre les communautés inuit et les institutions de gouvernances et de professionnels ainsi qu’entre les chercheurs de France et du Canada par des publications et colloques internationaux.

Contact : Fabienne Joliet, fabienne.joliet@agrocampus-ouest.fr

Contacts

AGROCAMPUS OUEST

Direction de la recherche

Directrice de la recherche : Emmanuelle Chevassus-Lozza

Directeur de la recherche adjoint, en charge des unités de recherche :  Romain Jeantet

 tél. : +33 (0)2 23 48 56 77

dirsci@agrocampus-ouest.fr