background

Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage

Les projets d'étudiants : des situations et thématiques professionnelles variées

Un étudiant en train de restituer un projetL'enseignement de 2e année de spécialité (M2) paysage est organisé autour de 3 spécialisations : Géo-information appliquée à l'Agriculture, aux Paysages et à l'Environnement (GAPE), Ingénierie des Territoires (IT), Maîtrise d'Oeuvre et Ingénierie (MOI).

L'année de spécialisation est une véritable mise en situation pré-professionnelle. Encadrés par des enseignants-chercheurs, les étudiants réalisent sur plusieurs semaines des projets correspondant à des commandes réelles financées par des maîtrises d’ouvrages publiques : collectivités locales et territoriales, services de l’Etat (DREAL), établissements publics, CAUE...

Les projets de la spécialisation Maîtrise d'œuvre et ingénierie (MOI)

L'objectif de la spécialisation MOI est de former des ingénieurs paysagistes dans les domaines opérationnels du paysage (maîtrise d’œuvre : conception, exécution, direction des travaux). 
La spécialisation s'articule autour de 4 grands projets qui permettent aux étudiants d'aborder d'une part toutes les phases d'un projet de paysage de sa conception à sa réalisation, et d'autre part des échelles différentes, allant de la parcelle à l'échelle communale, en passant par l'intervention au niveau du quartier urbain.

Exemples de projets MOI

Cité scolaire Renoir à Angers (2015)

Contexte de l'étude
Présentation du projetConstruite en 1959, la cité scolaire Renoir est située dans le quartier Doutre-Saint Jacques-Nazareth, à Angers. Une utilisation très limitée des espaces ouverts du lycée et du collège par leurs usagers (élèves et personnels) est constatée, principalement du fait de la loi antitabac. Un réaménagement de l’ensemble des cours, jardins et abords du lycée est demandée aux étudiants. Un lien étroit devait être établi avec les lycéens et le personnel administratif, enseignant et technique, afin d’avoir une bonne connaissance des usages en place et des usages souhaités dans l’enceinte et les abords immédiats du lycée, notamment au travers d’une approche participative du projet (conduite de plusieurs ateliers participatifs avec les acteurs du lycée).

Objectifs
- Requalification des cours, jardins et abords du lycée Renoir, Angers
- Identifier les raisons de ce sous-emploi des espaces ouverts du lycée.
- Proposer des leviers d’action pour pallier cette vacance d’usages.
- Identifier les fonctions, existantes et potentielles, des sous-espaces.
- Proposer une logique de liaison de ces fonctions.
- Identifier et qualifier quel type d’espace vécu est souhaité par les usagers (en prenant en compte le mobilier, les rapports d’échelle, de volume, de matériaux, …)

Livrables
- Un diagnostic complet du site et du contexte de l’étude.
- Une prise de parti sur l’orientation générale à donner au site en termes pratiques du lieu.
- Une esquisse d’aménagement : a minima un plan masse au 1/200ème (en complément, un plan sommaire explicatif peut être envisagé), a minima 2 coupes (une au 1/200ème et une au 1/100ème).
- Des indications relatives au principe d’éclairage, ainsi qu’un descriptif du mobilier, tous deux conçus en lien avec les objectifs du projet.
- Un plan de plantation au 1/100ème et de gestion des végétaux (sous la forme d’un dossier écrit et graphique) sur une partie de l’aménagement (voir consignes des enseignants de l’UE Végétal).
- Un détail technique par élément de mobilier.
- Chiffrage et phasage des travaux sur deux ans, en vue d’une réalisation du projet.

Télécharger les travaux d'étudiants

Réaménagement du parc Bellefontaine à Angers

Parc de BellefontaineContexte de l'étude
Le parc de Bellefontaine est un parc urbain vieillissant, constitué pour partie de l’ancien jardin du pensionnat de Bellefontaine, construit entre 1839 et 1841 par l'architecte Louis Duvêtre.
La Ville d’Angers envisage le réaménagement de ce parc à court ou moyen terme.
Géographiquement très proche de l’avenue Jeanne d’Arc et du Jardin du Mail, ce parc constituerait à terme un maillon directement rattaché au projet de végétalisation du cœur de ville, dans une emprise reliant le square Jeanne d’Arc au château.

Objectifs
Les objectifs de l’aménagement sont de :
- permettre la reconquête et la valorisation de cet espace de manière à le rendre lisible et visible depuis les espaces publics adjacents, et le conforter dans son positionnement de parc urbain et au sein du maillage d’espaces d’accès à la nature de la Ville d’Angers,
- permettre un accès direct de l’école Bellefontaine au Parc
- imaginer de nouvelles pratiques
- garantir une accessibilité des espaces au plus grand nombre, y compris aux personnes à mobilité réduite, conformément à la loi Handicap de 2005,
- prendre en compte la sécurité dans les aménagements des espaces publics de manière à réduire le sentiment d'insécurité

Travaux des étudiants
La mission confiée aux étudiants dans le cadre de l’atelier est une mission de maîtrise d’œuvre et consiste à :
- réaliser un diagnostic complet du site,
- en dégager les enjeux et les problématiques,
- proposer une esquisse d’aménagement répondant à ces enjeux et problématiques
- travailler sur l’avant-projet (AVP) au titre de la loi MOP

Télécharger les travaux d'étudiants

Orientations d'aménagement du domaine de Cangé à Saint-Avertin (2014)

Domaien de Saint-AvertinLe domaine de Cangé appartient à la commune de Saint-Avertin qui y propose différentes activités de loisirs : parc, médiathèque (dans le château, travaux de création achevés depuis un peu plus d'un an), animaux, centre de loisirs, etc.

Ces différents usages créent des besoins croissants de stationnement et nécessitent des aménagements pour limiter les interférences entre les différentes activités, notamment dans le contexte de la récente création de la médiathèque de Saint-Avertin.

À partir d'une analyse du lieu, de son histoire, du paysage actuel, des usages existants et futurs, des étudiants ont défini les grandes orientations d'un projet paysager pour ce site inscrit, tant à l'échelle du grand paysage, qu'à l'échelle urbaine et à l'échelle du domaine lui-même.

Ces orientations avaient pour objectif de cadrer la mutation du site pour en renforcer la cohérence paysagère, urbaine et patrimoniale. Elles pourraient constituer un plan de gestion.

Télécharger les travaux d'étudiants en phases diagnostic et esquisse

Projet participatif à Villandry (2013-2014)

Sujet

Illustration du projetDans le cadre du 2nd programme de recherche Paysage et Développement Durable (PDD2, 2012-2015), une expérimentation a été conduite par des chercheurs et des paysagistes sur la démarche et les outils d'élaboration de projets participatifs.
Dans une première phase de travail, l'équipe a collecté les représentations paysagères de la population de Villandry, au moyen d'entretiens individuels semi-directifs et de plusieurs ateliers collectifs (parcours commentés, …). Cette première phase a abouti à l'expression d'enjeux dominants pour la commune, et à la définition d'un terrain d'action.
À partir de ce site et des enjeux énoncés par les participants au projet, les étudiants ont élaboré puis conduit un atelier participatif (un par groupe de 7 ou 8 étudiants, soit quatre ateliers), afin de faire construire par les habitants un schéma d'intention pour redynamiser le centre de Villandry.
Les étudiants ont également réalisé un bilan de cet atelier (méthode, déroulement, résultat obtenu) et une articulation entre cette écoute attentive des souhaits des participants, et leur propre travail de diagnostic et d’esquisse.

Objectifs
Projet mené individuellement (esquisse) et collectivement (diagnostic et atelier participatif) pendant trois semaines pour :
- concevoir et mettre en œuvre un atelier participatif
- élaborer un diagnostic paysager et formuler une intention de projet
- s'appuyer sur les résultats de cet atelier participatif pour infléchir ou confirmer cette première intention de projet, et à mettre en œuvre au stade d'une esquisse.

Télécharger les travaux menés par les étudiants en phases diagnostic et esquisse

Aménagement de l'avenue Jeanne d'Arc à Angers (2013-2014)

Exemple de mobilier envisagé pour le projet

Sujet
L’avenue Jeanne d’Arc est le plus grand axe piéton de la ville d’Angers, situé en plein centre-ville, entre le Jardin du Mail et le Square Jeanne d’Arc. La Ville d’Angers, représentée par Frédéric Moreau, a commandé aux étudiants de la spécialisation MOI de proposer un réaménagement de l’avenue Jeanne d’Arc en prenant en considération son histoire et en lui assignant de nouveaux usages propres à un espace public urbain actuel.

Objectifs
Projet mené collectivement (diagnostic/intentions) et individuellement (avant-projet) pendant 4 semaines pour :
- élaborer un diagnostic de site précis
- formaliser des propositions d’aménagement

Télécharger les travaux des étudiants en phases diagnostic/intentions et avant-projet
 

Participation au Festival international de Chaumont-sur-Loire

Les jardins de ChaumontChaque année depuis 2009, un partenariat avec le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire s’est mis en place soit par voie de concours soit sur invitation.

Dans le cadre de l’unité d’enseignement Gestion Opérationnelle du Projet (GOP), les équipes d’étudiants conçoivent et réalisent des jardins à Chaumont sur Loire.

Télécharger le projet 2014 conduit par les étudiants

À l’occasion de ce festival, des expériences en workshop international nous ont conduits à réaliser en 2012 un jardin avec des étudiants de l’école du paysage de Lansing (Etat du Michigan, USA).

Aménagement paysager des abords extérieurs du campus AGROCAMPUS OUEST d'Angers

En cours de formation de la spécialisation MOI (Maîtrise d’œuvre et Ingénierie) les étudiants sont formés à la Gestion Opérationnelle du Projet (GOP). Cette unité d’enseignement vise à expérimenter et appliquer des savoirs, méthodes, dispositifs organisationnels et approches budgétaires au service du chantier.

Aménagement des abords extérieurs de l'écoleDepuis 2012, les étudiants travaillent dans ce cadre à l’aménagement progressif des abords extérieurs d’AGROCAMPUS OUEST à Angers. Sur la base d’une approche globale de conception structurée en différentes phases jusqu’à la réalisation, les étudiants recomposent les espaces extérieurs en conciliant les contraintes architecturales, les aspirations/usages des utilisateurs et les moyens des gestionnaires. Les actions portent aussi bien sur les travaux préparatoires/préliminaires, les terrassements, les revêtements des sols, les réseaux, le mobilier que sur le végétal.

Les projets de la spécialisation Ingénierie des territoires (IT)

L'objectif de la spécialisation IT est de former des ingénieurs paysagistes dans les domaines pré-opérationnels du paysage : assistance à la maitrise d’ouvrage, planification et gestion du paysage à l’échelle des territoires.
Les étudiants de la spécialisation IT travaillent donc collectivement sur une problématique à l’échelle de grands paysages et doivent apporter des réponses opérationnelles à des professionnels.

Exemples de projets IT

Prospective sur la végétalisation dans les villes de demain, Nantes (2013-2014)

Sujet

Projet VegDUDLes enjeux autour de la place du végétal dans les villes de demain sont importants puisqu'ils soulèvent les questions liées à l’aménagement dans des contextes nouveaux (changement climatique, évolutions de la société,...).
Le programme de recherche VegDUD (Rôle du végétal dans le développement urbain durable), répondant à l’appel à projet « Villes durables » de l’ANR, propose une approche du rôle du végétal en milieu urbain par les enjeux liés à la climatologie, l’hydrologie, la maîtrise de l’énergie, et des ambiances.
La première partie du programme de recherche a permis une récolte de données importante et ainsi d’élaborer des modèles de développement urbain incluant le végétal et de procéder à leur évaluation sur les enjeux du programme. Plante&Cité, partenaire du programme de recherche est mandaté sur les questions liées aux aspects techniques et environnementaux de la mise en place du végétal en ville.

Objectifs
Dans ce contexte, un groupe d'étudiants, mandaté par Plante&Cité, a eu pour mission de faire le lien entre le modèle théorique et technique et la mise en place réelle de scénarios de végétation d’intérêt sur les enjeux du programme VegDUD, s'appuyant sur les évolutions projetées des villes de demain.
Le travail effectué à partir des compétences de futurs paysagistes, a permis d'intégrer des problématiques scientifiques actuelles pour l'élaboration de scénarios de végétation concrets sur des sites choisis dans la ville de Nantes.

Télécharger la catalogue d'illustrations du projet élaboré par les étudiants

Télécharger le panneau illustratif du projet

Trame verte et bleue à l'échelle de l'agglomération de La Rochelle (2010-2011)

Sujet
Le territoire de l’agglomération de La Rochelle est au cœur de nombreuses dualités : entre eau douce et eau salée, histoire et modernité, végétal et minéral… Ce caractère d’interface génère de nombreuses problématiques territoriales. À l’est de La Rochelle, le morcellement entre espace urbanisé et espace rural crée une véritable mosaïque écologique, constituant un potentiel important pour la mise en place d’une trame verte et bleue, telle que définie par le Grenelle de l'Environnement (*). L’application des lois Grenelle implique la prise en compte de la notion de trame verte et bleue dans les documents de planification.
C’est dans ce cadre particulier que l’agglomération de La Rochelle a élaboré un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) dont le projet a été arrêté en juin 2010. Ce document a mis en évidence les problématiques de périurbanisation et de mitage des terres agricoles auxquelles l’agglomération doit faire face. Il tient compte de tous les éléments pour un développement durable puisqu’il présente les enjeux non seulement naturels mais aussi socio-économiques du territoire, indispensables à intégrer dans toute politique d’aménagement.

Objectifs
Dans ce contexte, un groupe d’étudiants a été mandaté par la région Poitou-Charentes afin d’initier un projet de trame verte et bleue sur l’agglomération de La Rochelle. La démarche s’est découpée en 3 grandes étapes de réflexion :
- mieux comprendre le territoire à travers un diagnostic pluridisciplinaire
- dégager des grands enjeux et des objectifs opérationnels découlant de ce diagnostic
- détailler l’aménagement de certains points stratégiques de la zone d’étude

Télécharger le rapport du groupe de travail

* « La trame verte et bleue est une mesure phare du Grenelle de l’Environnement qui porte l’ambition d’enrayer le déclin de la biodiversité au travers de la préservation et de la restauration des continuités écologiques. » Site du ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement.

Géoparc dans la région de Tadla-Azilal, Maroc (2008-2009)

Sujet
Cascades d'Ouzoud

Située au cœur de la montagne atlasique, la région de Tadla-Azilal constitue un territoire dynamique entre plaine, piémont et montagne. Cette région possède un potentiel important tant au niveau écologique, patrimonial, paysager que touristique. Néanmoins ce potentiel est menacé par certains facteurs tels que l’érosion, la dégradation des ressources (sols, eau, biodiversité…) ou l’enclavement. L’Association de préfiguration du Géoparc M’Goun a pour objectif de valoriser le patrimoine naturel et géologique de la région à travers la création d’un Géoparc (*) qui pourrait à terme être reconnu par l’UNESCO.

Objectifs

Dans ce contexte, des étudiants de M2 IT ont été mandatés par des enseignants-chercheurs de l’Université de Beni Mellal, en collaboration avec le laboratoire de géographie de l'UMR ESO de l’Université d’Angers pour mettre en perspective la manière dont le Géoparc M’Goun pourrait être un acteur clef du développement de la région avec comme clé d’entrée le paysage.
Cette étude générale a fait l’objet de 2 rapports et a été complétée par l’étude plus particulière de 4 sites du Géoparc : les cascades d’Ouzoud, le lac de Bin el Ouidane, le pont naturel d’Iminifri et les traces de dinosaures d’Iwaridene.
Les projets ont été abordés à partir d'une semaine de terrain associant la découverte du territoire et de ses problématiques locales, la rencontre des acteurs et la collecte de données.

Télécharger la carte des acteurs du territoire
Télécharger le rapport des Cascades d'Ouzoud
Télécharger la plaquette du projet

* Un géoparc est un territoire protégé, aux limites bien définies, qui couvre plusieurs localités présentant un intérêt particulier du point de vue géologique, géomorphologique, paysager ou biologique. Un géoparc a trois missions principales : la protection et la mise en valeur du patrimoine, le développement du géotourisme et la promotion du développement durable dans la région.

Contacts

AGROCAMPUS OUEST

Direction des formations et de la vie étudiante

Campus d'Angers

2 rue André Le Nôtre
49045 Angers Cedex 01
tél. : +33 (0)2 41 22 54 04
fax : +33 (0)2 41 22 54 73

a.dfve@agrocampus-ouest.fr