background

Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage

THÈSE : Hétérogénéité inobservée et solutions en coin dans les modèles micro-économétriques de choix de production agricole multicultures

Date : 19/01/2018

Lieu : Rennes

 

Obafémi-Philippe Koutchadé soustiendra sa thèse intitulée :

Hétérogénéité inobservée et solutions en coin dans les modèles micro-économétriques de choix de production multiculture

dirigée par Alain Carpentier, UMR SMART-LERECO

Résumé

Je m’intéresse dans cette thèse aux questions de l’hétérogénéité inobservée et des solutions en coin dans les modèles de choix d’assolements. Pour répondre à ces questions, je m’appuie sur un modèle de choix de production multicultures avec choix d’assolement de forme NMNL, dont nous proposons des extensions. Ces extensions conduisent à des problèmes spécifiques d’estimation, auxquels j’apporte des solutions.
La question de l’hétérogénéité inobservée est traitée en considérant une spécification à paramètres aléatoires. Ceci nous permet de tenir compte des effets de l’hétérogénéité inobservée sur l’ensemble des paramètres du modèle. Mes résultats d’estimation et de simulation montrent que les agriculteurs réagissent de façon hétérogène aux incitations économiques et que ne pas tenir compte de cette hétérogénéité peut conduire à des effets simulés de politiques publique biaisés.
Pour tenir compte des solutions en coin dans les choix d’assolement, je propose une modélisation basée sur les modèles à changement de régime endogène avec coûts fixes associés aux régimes. Contrairement aux approches basées sur des systèmes de régression censurées, ce modèle est cohérent d’un point de vue micro-économique. Mes résultats montrent que les coûts fixes associés aux régimes jouent un rôle important dans le choix des agriculteurs de produire ou non certaines cultures et qu’ils constituent, du moins à court terme, un déterminant important des choix d’assolement.
Je montre en particulier que les versions stochastiques de l’algorithme EM sont particulièrement adaptées pour estimer ce type de modèle.

Mots clés

hétérogénéité inobservée, modèle multicultures à paramètres aléatoires, modèle à changement de régime endogène, algorithme EM

Contacts

AGROCAMPUS OUEST

direction de la recherche

dirsci@agrocampus-ouest.fr